Étudier au Canada

par F. CHAOUCHE (Pychologue de l’Éducation Nationale)

Avec des universités très réputées et une immigration encouragée, le Canada séduit malgré la crise ! Le pays ouvre ses frontières aux jeunes souhaitant y étudier. Cursus prestigieux, campus rutilants, pédagogie anglo-saxonne, bilinguisme … son système éducatif est exemplaire.

Pourquoi partir étudier au Canada ?

Vous souhaitez étudier au Canada, mais vous avez besoin d’en savoir un peu plus avant de vous engager pleinement ? Vous trouverez ici les principales raisons d’étudier au Canada.


Quels systèmes d’éducation au Canada

Ce lien vous permet d’obtenir toutes les informations sur les systèmes d’éducation canadiens.


Quel établissement ou quel programme d’études choisir ?

A disposition, ce lien ou celui-ci.

Pour information, le classement de Shnagaï.


Comment et où d’inscrire ?

Partir par un programme d’échange

  • Les conditions requises : posséder une bac+1 et ne séjourner qu’un an maximum au Canada
  • les programmes en question et les démarches à entreprendre :
    • pour le Canada, la Micefa : dossier de candidature à télécharger sur le site Micefa.
    • pour le Québec, la convention Crepuq : dossier de candidature à retirer dés octobre auprès du service des relations internationales de votre établissement (Université ou grandes écoles françaises)

Partir en solo : s’inscrire à titre individuel

  • Les conditions requises
    • présenter un bon dossier scolaire (photocopies des diplômes et des bulletins, contenu des cours, lettres de recommandation) ;
    • réussir les tests d’entrée, le cas échéant (courant pour les études de droit, ingénierie, santé) ;
    • pour les établissements anglophones obtenir de bons scores aux tests linguistiques (550 points au moins au Toefl, plus de 70 points au Cael). Pour vous préparer à ces tests, contactez la Commission franco-américaine ou le British Council.
  • Les démarches à entreprendre
    • contacter l’ambassade du Canada pour vous inscrire à une session d’information sur les études au Canada (inscription en ligne) mais aussi pour y effectuer votre demande de visa et de permis d’études ;
    • Postuler directement auprès de l’établissement visé (inscription entre le 1er janvier et le 1er mars selon l’établissement) et faire reconnaître, le cas échéant, vos diplômes. Il est conseillé d’effectuer ces recherches et démarches dés l’année de 1ère.

Combien cela va-t-il me coûter ?

  • Si je pars via un programme d’échange : voir les sites Micefa ou/et Crepuq ;
  • Si je pars en solo : selon les provinces, les frais de scolarité par année universitaire varient de 3 000 à 18 000 €. Au Québec, toutefois, les étudiants français paient les mêmes droits d’inscriptions que les Québécois, soit environ 1500€ par an.

À SAVOIR

Le Québec, province bilingue et francophone, multiplie les avantages pour les Français : échanges universitaires, frais de scolarité réduits, prise en charge de l’Assurance-maladie, reconnaissance des diplômes (pas nécessaire de faire une demande d’équivalence de diplôme pour les bacheliers français) et des professions réglementées, etc.