CPGE : Résultats 2018

(actualisé le ) par Administrateur

MP/MP*

MP/MP*

Dans la filière MP/MP*, 37+35 élèves se sont présentés aux concours. Après une première phase d’écrits, les meilleurs candidats sont déclarés admissibles, et atteignent alors les épreuves orales. A l’issue des oraux, une proposition d’intégration est faite aux élèves, certains d’entre eux choisissent alors de redoubler pour intégrer une école plus prestigieuse.

Résultats par concours

Le concours X/ENS est le plus sélectif. 10+35 élèves l’ont présenté, 0+10 ont été admissibles : 0+10 à Polytechnique, et 0+2 dans l’une des quatre écoles normales supérieures. Après les oraux, 5 élèves ont été admis à Polytechnique, et 2 dans l’une des ENS.
Tous les élèves ont présenté le concours Mines-Ponts, 13+32 ont été déclarés admissibles. Presque tous ont eu une proposition admission dans l’une des écoles, dont 3+23 dans les écoles de premier rang (Mines de Paris, Ponts, Supaéro, Télécom Paris, ENSTA, ENSAE).
Tous les élèves ont présenté le concours Centrale, dont les admissibilités diffèrent école par école. 17+33 ont passé les oraux, et finalement 7+20 ont eu une proposition d’admission dans les écoles de premier rang (CentraleSupélec, Centrale Lyon).
Une cinquantaine d’élèves ont présenté le concours des CCP, tous sauf 2+0 ont été déclarés admissibles et ont eu une proposition d’intégration dans une école.

Bilan

À l’issue des concours, 7+4 élèves ont choisi de redoubler (en refusant parfois des écoles de très bon rang, comme les Telecom Paris ou Centrale Lyon), les 30+31 autres ont intégré une école d’ingénieurs : 8+24 dans une école du premier groupe (dont 4 à Polytechnique et 1 à l’ENS Ulm), 3+6 dans une école du deuxième groupe, et 19+1 dans une école du troisième groupe. On entend ici par groupes d’écoles :

  • 1er groupe : Polytechnique, Écoles normales supérieures, CentraleSupélec, Centrale Lyon, Mines de Paris, Ponts et Chaussées, Télécom Paris, ENSTA, ENSAE, Supaéro, Arts et Métiers
  • 2e groupe :Mines de Saint-Étienne et de Nancy, Télecom Bretagne, Écoles centrales de Nantes, Lille et Marseille, SupOptique, ENSIMAG
  • 3e groupe : Autres écoles d’ingénieurs, Edhec, EM Lyon

PC/PC*

PC/PC*

Dans la filière PC/PCE, (40+37 )étudiants se sont présentés aux concours.

Le concours X/ESPCI/ENS est le plus sélectif.15+35 étudiants l’ont présenté, 0+ 7 ont été admissibles à l’X, 0+8 ont été admissibles à l’ESPCI et 0+1 à l’ENS Ulm,0+4 à l’ENS Cachan et 0+0 à l’ENS Lyon

40+37 étudiants ont présenté le concours Mines-Ponts, 7+29 ont été déclarés admissibles et ont eu une admission dans l’une des écoles.

39+37 ont présenté le concours Centrale, dont les admissibilités diffèrent école par école. 14+32 ont passé les oraux, et ont eu une proposition d’admission.

100% de ceux qui ont présenté le concours des CCP ont été admissibles.

À l’issue des concours en PC*, 4 étudiants ont choisi de redoubler, les 33 autres ont intégré une école, 22 dans une école du premier groupe (dont 4 à Polytecnhique ), 6 dans une école du second groupe, 5 dans une école du troisième groupe .
À l’issue des concours en PC, 5 étudiants ont choisi de redoubler, 1 étudiante a intégré l’EM Lyon, 34 ont intégré une école d’ingénieurs : 6 dans une école du premier groupe, 4 dans une école du deuxième groupe, et 24 dans une école du troisième groupe, les 6 autres choisissant de redoubler pour intégrer une meilleure école.

  • 1er groupe :Polytechnique, Écoles normales supérieures, ESPCI, Écoles Centrales de Paris et de Lyon, Mines de Paris, Ponts et Chaussées, Télécom Paris, ENSTA, ENSAE, Supaéro, Chimie Paris, Mines de Nancy, ENSAM
  • 2e groupe :Mines de Saint-Etienne, Télecom Bretagne, Écoles centrales de Nantes, Lille et Marseille, SupOptique, ENSIMAG
  • 3e groupe : Autres écoles d’ingénieurs

PSI

PSI

La promotion 2018 comportait 40 étudiant·e·s.
30 avaient fait leur première année au lycée Pasteur (17 MPSI et 13 PCSI) ; 4 redoublaient ; et 6 provenaient d’autres établissements (2 MPSI, 3 PCSI, un redoublant).

Sur les 34 inscrits au concours Mines-Ponts, 20 ont été admissibles, avec au final deux intégrations à l’ENSTA, une à Supaéro, une à TélécomParis, une aux Mines de Saint-Etienne et une à l’IMT Atlantique. La plupart des autres admissibles ont intégré une école sur le concours Centrale-Supélec ou bien les Arts et Métiers. Concernant cette école, sur 39 inscrits il y a eu 28 admissibles, presque tous en situation d’intégrer à l’issue des oraux ; et finalement 8 intégrations.

Il y a eu 7 admissibles à Centrale-Supélec, 4 ont intégrés cette école, 2 Centrale Lyon et 1 Centrale Nantes.
Au total, 19 étudiant-e-s sur 40 ont intégré une école appartenant à ce qui est communément considéré comme le « premier groupe ».

Les autres ont tous obtenus différentes possibilités d’intégration...
Signalons 16 admissibles sur 36 candidat·e·s à Centrale Lille, 18 sur 34 à Centrale Marseille, 35 sur 38 à Mines-Télécom et 35 sur 36 aux CCP.
Un seul étudiant a fait le choix de redoubler cette année.

Le détail des intégrations est visible sur une page dédiée.