Préparation du concours de la Résistance. — Session 2023

(actualisé le ) par Cabinet d'histoire-géographie

On trouvera ci-après une série d’informations destinées à la préparation de l’épreuve individuelle du concours national de la Résistance et de la déportation 2023 :

« L’école et la Résistance. Des jours sombres au lendemain de la Libération (1940-1945) »

En bas de page : une collection @hg_pasteur de liens à explorer

 

Première découverte

« L’École doit et se doit d’enseigner l’histoire de l’École. Le concours national de la Résistance et de la déportation (CNRD) est marqué, dès ses débuts, par la présence et par l’influence de résistants qui furent aussi des pédagogues. C’est ainsi qu’a été conçue et construite la question posée par le thème de la session 2022-2023 du CNRD : “L’École et la Résistance. Des jours sombres aux lendemains de la Libération”.

« Si pour l’École, cette période est marquée par la guerre et la défaite, l’occupation et le régime de Vichy, la collaboration, la France libre et la Résistance, c’est que loin d’être à l’écart des dangers, des absents et des morts elle se révèle comme toujours dans l’histoire comme un prisme et un miroir de son temps.

« Ce sont les jours sombres de la guerre, de la défaite et de l’exode, jusqu’ à la difficile reprise des cours dans un quotidien épuisant et lourd marqué par la volonté du nouveau régime de mettre l’École au pas. Ce sont les résistances des enseignants, des élèves et du quotidien des persécutions et de la déportation des Juifs. Ce sont les hommes de la France libre et de la Résistance qui, dans la nuit et dans la terreur, pensent l’École des lendemains, parce que libérer la France, c’est libérer l’École. »

Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Éducation nationale et président du jury national des correcteurs du concours, 7 mars 2022

 

Une collection @hg_pasteur de liens à explorer

Pour toute question à ce sujet

S’adresser à son professeur d’histoire-géographie ou nous envoyer un message :

Cabinet d’histoire-géographie