Histoire

Le premier siècle du lycée Pasteur

Nouvelle histoire du bâtiment d’Umbdenstock

Dans l’après-midi du 6 juillet 1912, Gabriel Guist’hau, député de la Loire-Inférieure et ministre de l’Instruction publique du premier cabinet Poincaré, pose la première pierre du lycée de garçons de Neuilly, sous une tente rouge et blanche, à l’angle du boulevard d’Inkermann et de la rue Perronet. La cérémonie, qui réunit le député-maire de Neuilly, Édouard Nortier, et le président du conseil général de la Seine, Robert Poirier de Narçay, marque le dénouement d’une question ouverte vingt ans auparavant.


Articles de cette rubrique

  • La décision de construire un lycée

    par Cabinet d'histoire-géographie

    À la veille des élections municipales des 1er et 8 mai 1892, le général Henrion-Bertier, maire sortant de Neuilly et candidat à la réélection, se déclare favorable à la création d’un lycée de garçons. Le 20 mai 1893, après la réélection de sa liste, il réunit une « commission du lycée » qui désigne en son (...)

  • La construction du bâtiment d’Umbdenstock

    par Cabinet d'histoire-géographie

    La construction commence à l’été 1912. Délimité par le boulevard d’Inkermann et les rues Pauline-Borghèse et Perronet, le terrain forme un trapèze de 12 317 mètres carrés, mais comprend, sur son grand côté, une zone de servitude non ædificandi de 20 mètres de large. Avant 1848, la parcelle dépendait du (...)

  • La transformation du bâtiment en ambulance

    par Cabinet d'histoire-géographie

    La déclaration allemande du 3 août 1914 précipite la France dans la guerre et change la destination de l’édifice. Le même jour, l’Hôpital américain de Paris — un petit hôpital privé établi à Neuilly depuis 1909 et destiné à soigner les seuls citoyens états-uniens — indique au chirurgien général Février, (...)

  • L’inauguration du lycée dans ses murs

    par Cabinet d'histoire-géographie

    Le bâtiment d’Umbdenstock retrouve sa vocation première au lendemain de la guerre, après des travaux qui restent inachevés au moment de la rentrée des classes, le 1er octobre 1919. Il faut à la fois réhabiliter un bâtiment éprouvé par quatre ans et demi de guerre et lui apporter des aménagements restés (...)

  • La naissance d’un lieu de mémoire

    par Cabinet d'histoire-géographie

    Le 1er septembre 1934, le lycée accueille une cérémonie franco-américaine qui commémore la fondation de l’ambulance à l’occasion de son vingtième anniversaire. Présidée par Louis Marin, ministre de la Santé publique dans le cabinet Doumergue formé après le 6 Février, elle réunit Jesse I. Straus, (...)